« Une jeunesse active, responsable et innovante pour un Bruxelles plus humain,
plus démocratique et plus épanoui ! »

Qui suis-je ?

fille

Née le 20 avril 1994 à Nivelles (Belgique), j’ai passé une partie de mon enfance au centre de Bruxelles (Annessens) et depuis 2003, j’ habite Berchem-Sainte-Agathe.

Je suis l’ainée d’une famille de 4 enfants. Cela a suscité en moi un sens des responsabilités accru et une attitude bienveillante dès mon plus jeune âge. En effet, j’attache énormément d’importance à la famille, qui pour moi, a un rôle fondateur pour l’épanouissement et le développement de chaque individu. La famille est, selon moi, à la base de l’éducation, de la solidarité et de la socialisation. De même, mon père et ma mère, travaillant tous les deux dans le domaine de l’aide aux personnes, ont réussi à m’inculquer ces valeurs de solidarité et de soutien envers l’autre tout au long de mon éducation.

Par ailleurs, j’ai également la chance d’être une jeune femme portant une double culture. La culture belge d’une part et congolaise, d’autre part constituent une richesse que je porte fièrement. Cette double culture me permet notamment de faire preuve d’une grande ouverture d’esprit.

En l’an 2000, j’entrais dans la cour des grands. J’ai commencé mes études primaires à l’École Enfant Jésus, et je les ai poursuivies à l’Institut Saint-Albert. Après avoir effectué mes humanités au Sacré-Cœur de Jette, j’ai ensuite décidé d’étudier les sciences politiques à l’Université Saint-Louis de Bruxelles. Enfin, j’ai entamé un master en Relations Internationales à l’Université Catholique de Louvain, avec un Mémoire de fin d’études portant sur « le processus de réconciliation comme vecteur de pacification au lendemain de conflits intercommunautaires (cas du Kivu) ».

Actuellement, je travaille comme Collaboratrice de la Ministre Céline Fremault, Ministre bruxelloise en charge du Logement, de l’Environnement, de la Qualité de vie, de l’Aide aux personnes et des Personnes handicapées.

C’est ainsi que, Humaniste dans l’âme, depuis mon plus jeune âge jusqu’à ce jour, j’ai toujours cherché à contribuer à l’avènement d’une société meilleure dans laquelle tout un chacun trouve sa place et son épanouissement. Cela m’a conduit, dans ma vie de tous les jours, à m’impliquer dans diverses mouvements estudiantins et associations. Mais également, d’obtenir le brevet d’animatrice pour enfants.

Aujourd’hui, ce sens profond de solidarité et d’humanisme, m’a naturellement amené à m’engager au sein du cdH et m’a conduit dans un premier temps à m’investir dans la commune qui m’a vu grandir, Berchem-Sainte-Agathe où j’ai été élue conseillère communale lors des élections de 2018 à l’âge de 24 ans.

Toutefois, je souhaite porter mon engagement plus loin. Par le biais de ce dernier, je souhaite faire en sorte que non seulement, tous les pans de la population soient écoutés mais surtout qu’ils soient représentés et épanouis à Bruxelles. J’ai la volonté de pouvoir amener de par mes idées, mes projets, ma motivation mais aussi ma jeunesse, un vent d’air frais au sein de nos organismes. J’ai la conviction que la société ne se transforme que parce qu’on y travaille et qu’on se voit comme un acteur de changement. Alors, ensemble, construisons la société de demain.



Thématiques

« L’engagement naît d’une envie profonde de changement et le changement ne se produit qu’en agissant. »

Jeunesse

1. Un meilleur accompagnement social et professionnel.
2. Adapter les formations aux réalités du terrain.
3. Préparer aux évolutions et innovations de la société de demain : digitalisation, robotisation, nouveaux métiers, société de services à haute valeur ajoutée, prise d’initiatives, créativité et innovation.
4. Faciliter l’insertion au travail après l’obtention du diplôme.
5. Mieux soutenir les étudiants sur le plan académique et financier.
6. Améliorer la transition entre l’enseignement secondaire et supérieur.
7. Soutenir les collaborations entre les écoles de devoirs ou les services apportant une aide sociale, éducative et pédagogique aux jeunes en décrochage scolaire, et les services résidentiels qui hébergent ces jeunes, dans un souci de les soutenir scolairement.
8. Adapter les formations aux réalités du terrain ; en tenant compte de l’offre mais aussi de la demande du milieu d’emploi et la prise en compte de la diversité (Spécificités) (bruxelloise dans la mise en place des formations.

Famille

1. Mieux concilier vie familiale et vie professionnelle.
2. Soutenir davantage les familles (sur le plan financier, des services).
3· Améliorer les services aux familles pour renforcer l’égalité des chances
4. Augmenter le montant de l’allocation en cas de congés parentaux à 800 euros par mois.
5. Créer un droit au congé grand-parental: ce congé de quelques jours permettrait de soulager occasionnellement les parents, et singulièrement, les jeunes qui doivent faire face à des contraintes professionnelles à un âge où les carrières démarrent ou nécessitent un important investissement en temps. Il doit être considéré comme une mesure d’aménagement du temps de travail des seniors pour une transition douce vers la retraite.
6. Reconnaître des droits aux aidants proches: droit à un congé spécifique indemnisé, droits sociaux, à des titres-services favorisant la conciliation entre vie professionnelle et vie privée, droit d’être aidant proche pendant une période d’incapacité de travail, droits au maintien des allocations de chômage et à être dispensé de la procédure de contrôle de la disponibilité pour le marché du travail.
7. Rendre accessibles et transparentes l’ensemble des places d’accueils disponibles, notamment via le nouveau site « premiers Pas » de l’ONE.
8. Renforcer l’offre de services de garde d’enfants malades à domicile.

Entreprenariat

1· Promouvoir une culture de la créativité et de la réalisation de projet.
2. Soutenir la création et la croissance des entreprises.
3. Soutenir la diversité entrepreneuriale des associations aux coopératives.
4. Renforcer la formation continuée des enseignants pour les sensibiliser au développement des attitudes entrepreneuriales chez les étudiants.
5. Renforcer et promouvoir les initiatives d’étudiants-entrepreneurs et d’incubateurs et promouvoir l’expansion des incubateurs pour étudiants et leurs structures de financement. Simplifier toutes les procédures administratives, notamment par le principe « only once ».
6. Créer davantage de lien vers l’entrepreneuriat dans le cadre des parcours de recherche d’emploi.

Aide aux personnes

1. Favoriser le bien-être et la participation des aînés.
2. Favoriser l’inclusion des personnes en situation de handicap.
3. Soutenir les aidants proches.
4. Valoriser des projets de maisons de repos ou résidences services intergénérationnelles qui rassemblent en un même lieu une école/ crèche, des activités commerçantes, etc… et favoriser la solidarité entre résidents d’une même maison de repos.
5. Développer une politique d’approche intégrée du handicap (« handistreaming ») par laquelle la dimension de handicap est prise en compte dans toutes les politiques publiques (information accessible à tous, accessibilité des lieux et aux services publics, quota d’emplois...).

Céline Fremault – Inspiration

Médias video Galerie

Gladys kazadi

Suivre Gladys Kazadi sur les réseaux sociaux :

kazadi.gladys@gmail.com

+ 32 475 277 031

Newsletters